La pétition

PÉTITION ADRESSÉE À MICHEL DELPUECH, PRÉFET DE POLICE DE PARIS

Monsieur le Préfet,

[copie à Mme la Maire de Paris]

[copie à Mme la Maire du 14e arrondissement de Paris]

Aujourd’hui, l’avenue du Général Leclerc dysfonctionne gravement.

Elle ne permet pas d’assurer la circulation fluide des automobiles, des taxis, des bus ou des services d’intervention dont vous avez la responsabilité. Les personnes se déplaçant à vélo n’ont quant à elles aucun espace sécurisé pour circuler. Enfin, rappelons que le niveau sonore est supérieur à 70 dB(A) et qu’Airparif a identifié l’avenue du Général Leclerc comme étant l’une des plus polluées de Paris. Les riverains ne veulent plus d’une autoroute sous leurs fenêtres.

15 ans de promesses, 15 ans de blocage : la société civile s’est pourtant mobilisée de manière constructive pour mettre fin au caractère autoroutier de l’avenue du Général Leclerc. Ainsi, depuis 2016, les associations et les habitants n’ont ménagé ni leur temps ni leur peine : près de 2 ans de travail intense, 10 ateliers, 3 réunions publiques faisant salle comble… en vain.

En effet, vos prescriptions sont en totale contradiction avec les attentes de la population :

  • Vous imposez des voies de bus non protégées, vulnérables à toutes les intrusions et donc inefficaces, y compris pour les véhicules d’intervention.
  • Vous imposez aux cyclistes de trouver un itinéraire alternatif, faisant fi de leur droit à circuler sur cette avenue en sécurité.
  • Vous imposez 5 voies de circulation motorisée aux habitants, c’est-à-dire le maintien d’une autoroute sous leurs fenêtres.

Nous partageons vos inquiétudes sur le fonctionnement des carrefours de la place Hélène et Victor Basch et sur l’encombrement au niveau de la Porte d’Orléans. Mais vos prescriptions vont à l’encontre même de vos objectifs de circulation et de votre mission de protection des Parisiens.

Le maintien de 5 voies de circulation motorisée est la garantie d’amener un flux soutenu de voitures dans les carrefours dont vous craignez le blocage.

Nous vous demandons d’engager de nouvelles discussions avec les acteurs de la société civile pour aboutir à un 2ème avis, comprenant des prescriptions compatibles avec les objectifs poursuivis et dans le respect de la concertation menée depuis deux ans.

Le collectif Libérer Leclerc

Pour soutenir le collectif et signer la pétition, indiquez vos coordonnées ci-dessous. Vous recevrez alors un email pour confirmer votre signature. Vous pouvez aussi choisir d’être tenu informé des actualités du collectif.

La pétition Libérer Leclerc !

Monsieur le Préfet,
[copie à Mme la Maire de Paris]
[copie à Mme la Maire du 14e arrondissement de Paris]

Aujourd’hui, l’avenue du Général Leclerc dysfonctionne gravement.

Elle ne permet pas d’assurer la circulation fluide des automobiles, des taxis, des bus ou des services d’intervention dont vous avez la responsabilité. Les personnes se déplaçant à vélo n’ont quant à elles aucun espace sécurisé pour circuler. Enfin, rappelons que le niveau sonore est supérieur à 70 dB(A) et qu’Airparif a identifié l’avenue du Général Leclerc comme étant la plus polluée de Paris. Les riverains ne veulent plus d’une autoroute sous leurs fenêtres.

15 ans de promesses, 15 ans de blocage : la société civile s’est pourtant mobilisée de manière constructive pour mettre fin au caractère autoroutier de l’avenue du Général Leclerc. Ainsi, depuis 2016, les associations et les habitants n’ont ménagé ni leur temps ni leur peine : près de 2 ans de travail intense, 10 ateliers, 3 réunions publiques faisant salle comble… en vain.

En effet, vos prescriptions sont en totale contradiction avec les attentes de la population :

Vous imposez des voies de bus non protégées, vulnérables à toutes les intrusions et donc inefficaces, y compris pour les véhicules d’intervention.
Vous imposez aux cyclistes de trouver un itinéraire alternatif, faisant fi de leur droit à circuler sur cette avenue en sécurité.
Vous imposez 5 voies de circulation motorisée aux habitants, c’est-à-dire le maintien d’une autoroute sous leurs fenêtres.

Nous partageons vos inquiétudes sur le fonctionnement des carrefours de la place Hélène et Victor Basch et sur l’encombrement au niveau de la Porte d’Orléans. Mais vos prescriptions vont à l’encontre même de vos objectifs de circulation et de votre mission de protection des Parisiens.

Le maintien de 5 voies de circulation motorisée est la garantie d’amener un flux soutenu de voitures dans les carrefours dont vous craignez le blocage.

Nous vous demandons d’engager de nouvelles discussions avec les acteurs de la société civile pour aboutir à un 2ème avis, comprenant des prescriptions compatibles avec les objectifs poursuivis et dans le respect de la concertation menée depuis deux ans.

Le collectif Libérer Leclerc

**your signature**

2,136 signatures = 85% de l’objectif
0
2,500

Partager cette pétition :

   

Les denières signatures confirmées
2,136 Victor N. 14 décembre 2018
2,135 Redouane S. 19 novembre 2018
2,134 Clément B. 18 novembre 2018
2,133 Charles L. 15 novembre 2018
2,132 Eveline B. 29 octobre 2018
2,131 sebastien b. 15 octobre 2018
2,130 Ronan L. 26 septembre 2018
2,129 Brendan G. 17 septembre 2018
2,128 Antoine C. 01 septembre 2018
2,127 Augustin F. 30 août 2018